Notion de temps

Publié le par Laurinou

Une heure à faire la queue,

A s'impatienter derrière quelques clients,

A se plaindre, à ruminer sans se sentir mieux,

Et par colère, s'en aller les cheveux au vent;

Oui, une heure à faire la queue,

Dans une vie, c'est très peu.

Une heure à étudier,

Plongés dans des manuels volumineux,

Dans lesquels nous ne devons rien négliger,

Nous sommes gorgés de textes vénéneux.

Oui, une heure à étudier,

Ca ne signifie rien dans une journée.

Mais une heure sans penser à Lui,

C'est comme penser une fleur sans ses pétales,

Comme une histoire d'amour sans folie,

Comme une peinture sans sa toile.

Oui, une heure sans penser à Lui,

C'est une heure infinie.

Trois jours sans m'alimenter,

Ou sans jouir de sucreries,

Douces, mielleuses ou acidulées,

Sans me nourrir de quelques confiseries;

Oui, trois jours sans m'alimenter,

Ca n'est rien si je peux me désaltérer.

Trois jours à prier,

A implorer le grand pardon

De ce dieu tant aimé,

Que depuis toujours nous adorons.

Oui, trois jours à prier,

Ca ne suffit même pas, il faut continuer.

 

Mais trois jours sans Lui parler,

Sans apprécier ses mots et sa voix,

Voir mes yeux se napper d'eau salée,

Car son absence, je ne supporte pas,

Oui, trois jours sans Lui parler,

Ce me semble une éternité.

Publié dans L'amour

Commenter cet article

Mélancolia 10/10/2005 11:02

Je compatie à ta douleur! Car moi aussi, une semaine sans voir mes amies, une semaine à travailler chaque soir, chaque matin quand je décide de dormir, personnes n'est réveillé, quand je pars en cours, personne ne l'est non plus...

Alexandre-Gabriel 04/10/2005 18:31

Une heure de plaisir n'a pas le même poids ni la même "durée" qu'une heure de souffrance... C'est un peu le kg de plume contre le kg de plomb !
Je te fais un gros bisou

chris2lire 04/10/2005 18:28

Merci pour ton commentaire.
J'ai vu là un beau poème sur les émotions et leurs incidences sur le temps.

manou 04/10/2005 14:45

Très beau poème ...